Blogroll

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL: VENDREDI 24 MARS 2017 à 20H30............

mercredi 27 novembre 2013

Compte-rendu du Conseil du 08 Novembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAL
SEANCE DU 8 NOVEMBRE 2013

Le 8 novembre 2013, à vingt heures trente, le Conseil Municipal de Saint Pierre de Manneville, s’est réuni sous la Présidence de Madame TOCQUEVILLE, Maire.
Présents : Mme TOCQUEVILLE Nelly, Mme Françoise AIRAULT M. BARREAU Pascal, M. BARREAU Guy, M. BERNARD Jean, M. Eric LEBRETON, Mme MANZANARES Brigitte, M. David NION, , M. Stéphane PIGACHE, Mme RHAM Marie- Françoise, Mme VARON Chantal, M. VIEUILLE Gérard.
Secrétaire de séance : M. VIEUILLE Gérard
Absente excusée : Mme HARDY Nirina ayant donné pouvoir à Mme Françoise AIRAULT
Absent : M. Roger CRESSY

Pour délibérations

DÉLIBÉRATION N°1/11/2013 :
APPROBATION DU COMPTE RENDU DU 3 SEPTEMBRE 2013

Le compte rendu du 3 septembre 2013 est approuvé à l’unanimité.

DÉLIBÉRATION N°2/11/2013 :
CONTRAT GROUPE ASSURANCE COLLECTIVE -MISE EN CONCURRENCE CDG

- Vu la Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale, notamment l'article 26;
- Vu le Décret n° 86-552 du 14 mars 1986 pris pour l'application de l'article 26 (alinéa 2) de la Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée et relatif aux contrats d'assurances souscrits par les centres de gestion pour le compte des collectivités locales et établissements territoriaux ;
Le Maire expose :
* l'opportunité pour la Mairie de St Pierre de Manneville de pouvoir souscrire un ou plusieurs contrats d'assurance statutaire garantissant les frais laissés à sa charge, en vertu de l'application des textes régissant le statut des agents de la Fonction Publique Territoriale;
* que le Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime peut souscrire un tel contrat pour son compte, en mutualisant les risques.

vendredi 22 novembre 2013

La Maison Harlet à Saint-Pierre-de-Manneville...


Superbe cliché de la maison Harlet à Saint-Pierre-de-Manneville: Tabac, Epicerie, Mercerie, Café... Bref, une véritable petite "conciergerie de village avant l'heure !!!
Anciennement située antre les actuels 1 et 3 route de Quevillon, juste à côté du Clos dit "Pot au feu" qui appartenait à Monsieur Pierre Antoine CHERON, sa façade était orientée vers la route de Quevillon.
Propriété de Monsieur et Madame CHANDELIER, la maison fut ensuite revendue le 21 Décembre 1892 à Monsieur AUGER. Elle était louée à Monsieur HARLET pour 220 francs par an, payables à Pâques et Saint-Michel de chaque année.
Une fois détruite, les matériaux de cette maison seront récupérés afin de construire notamment le mur d'enceinte de la propriété actuellement située au 1 route de Quevillon.



Une grand merci à Madame Jeannine BRUNEL pour ces renseignements, et pour avoir bien voulu nous faire profiter de ses archives, que je n'ai pas fini d'étudier.

Si vous aussi vous disposez de documents et de photos ou cartes postales anciennes de Saint-Pierre-de-Manneville, n'hésitez pas à me contacter !!!
puces.mannevillaises@orange.fr

lundi 11 novembre 2013

Aux Mannevillais "morts pour la France".



Cérémonie du 11 NOVEMBRE 2013
Rendez-Vous à 11h15 devant le Foyer Rural 

Sur le monument aux morts de notre village figurent les noms de 23 Mannevillais "morts pour la France", dont 20 durant la guerre 1914-1918.
Si les cérémonies du 11 Novembre et du 08 Mai sont chaque année l'occasion de leur rendre hommage, il convient peut-être également d'essayer de savoir qui étaient ces hommes qui ont donné leur vie pour la sauvegarde de nos libertés.
Aussi nous proposons-nous de reprendre ici la liste de ces soldats "morts pour la France", avec pour objectif de collecter des renseignements sur ces derniers (travail déjà amorcé par l'équipe du bulletin municipal), et ainsi pouvoir garder en nos mémoire plus qu'une simple liste de noms.
Toute personne susceptible d'apporter des renseignements complémentaires est bien entendu conviée à nous les faire parvenir, afin de compléter au mieux cet hommage.

Guerre 1914-1918:

BENARD Maxime Pierre,
Né le 06/04/1894 à Notre-Dame-de-Gravenchon (76), Soldat du 51ème Régiment d'infanterie, matricule 1067, décédé le 23/07/1918 à l'âge de 24 ans, à Thory dans la Somme (80), et inhumé en la Nécropole Nationale de Montdidier, tombe N° 4335. Maxime BENARD était terrassier de profession.

BOURDON Louis Philbert Augustin,
Né le 13/10/1892 à Saint-Martin-Aux-Buneaux (76), Soldat de 2ème classe du 66ème Régiment d'infanterie, matricule 425, décédé le 18/07/1917 à l'âge de 24 ans, au Chemin des Dames sur le Plateau de Vauclerc dans l'Aisne (02).
Louis BOURDON était domestique de ferme dans la vie civile.





BULTEY Jules Ferdinand,
Né le 05/07/1883 à Saint-Pierre-de-Manneville, Chasseur 1ère classe du 65ème Bataillon de Chasseurs à Pied, matricule 527, décédé le 08/06/1915 à l'âge de 31 ans à Berles-Au-Bois dans le Pas-de-Calais (62), et inhumé en la Nécropole Nationale de Serre-Hebuterne, tombe N° 553. Jules BULTEY était bûcheron de profession, et père de quatre enfants.







DELAMARE Alphonse,
Aucun renseignement à ce jour.

DELANOS Célestin Henri,
Né le 10/04/1890 à Saint-Pierre-de-Manneville, Sapeur du 10ème Régiment du Génie, matricule 1161, décédé de maladie le 02/07/1919 à l'âge de 29 ans, à l'hôpital mixte de Lunéville en Meurthe-et-Moselle (54), et inhumé en la Nécropole Nationale de Vitrimont Friscati, tombe 1689. Célestin DELANOS exerçait le métier de bûcheron.





DELANOS Georges Louis,
Né le 28/03/1897 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat du 77ème Régiment d'infanterie, matricule 1780, décédé le 18/04/1918 à l'âge de 21 ans, au Bois Senecat dans la Somme (80). Georges DELANOS était domestique de ferme dans la vie civile.








DUBOIS Gaston,
Né le 04/11/1889 à Sahurs, Soldat du 3ème régiment d'artillerie coloniale, matricule 1211, décédé le 08/08/1917 des suites de maladie. Il exerçait le métier de charron forgeron.

DUVAL Jules,
Aucun renseignement à ce jour.

GAINVILLE Justin Jules,
Né le 02/05/1888 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe du 24ème Régiment d'infanterie, matricule 633, porté disparu le 01/06/1916 à l'âge de 28 ans à Vaux-Devant-Damloup dans la Meuse (55). Justin GAINVILLE était aide agriculteur.








HALLEY Charles Hyacinte Désiré,
Né le 19/09/1893 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe du 167ème Régiment d'infanterie, 6ème compagnie, aussi nommé "les loups du Bois-le-Prêtre", matricule 920, décédé le 20/09/1914 à l'âge de 21 ans à Mamey en Meurthe-et-Moselle (54). Charles HALLEY était garçon pâtissier.







HALLEY Léon,
Né le 25/04/1893 à Saint-Pierre-de-Manneville, ce garçon de café, un temps déclaré insoumis par erreur, ne s'étant pas présenté à l'appel des hommes parce qu'il purgeait une peine de trois ans de prison  pour "complicité de vol qualifié", portait le matricule 1637. Libéré, il décédera le 25 mai 1915 à Douai.

JOUEN Léon Auguste,
Né le 08/05/1885 à Quevillon, Soldat du 224ème Régiment d'infanterie, matricule 1169, décédé le 29/08/1914 à l'âge de 29 ans à Origny-Sainte-Benoite dans l'Aisne (02). Léon JOUEN exerçait la profession de domestique.








LEBOURG Isidore Eugène Florentin,
Né le 29/05/1894 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat du 155ème Régiment d'infanterie, matricule 563, décédé le 30/05/1916 à l'âge de 22 ans à Cumières dans la Meuse (55). Ce domestique de ferme sera décoré de la croix de guerre avec étoile de bronze pour avoir "fait preuve de courage et de sang froid lors de la patrouille du 6 mai 1916, en se portant, malgré un bombardement intense, sur les lignes ennemies afin de recueillir des renseignements précieux concernant les travaux allemands".

LENOBLE Charles Théodore,
Né le 01/06/1884 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe du 319ème Régiment d'infanterie, matricule 206, décédé des suites de blessures de guerre le 24/09/1914 à l'âge de 30 ans à Bouffignereux dans l'Aisne (02).
Charles LENOBLE était ouvrier agricole.







LENOBLE Joseph Charles,
Né le 21/05/1882 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat du 32ème Régiment d'infanterie, matricule 543, décédé le 27/04/1915 à l'âge de 32 ans en Belgique. Joseph LENOBLE exerçait le métier de cultivateur.









LUCE Henri Albert,
Né le 10/07/1889 à Quevillon, Soldat du 129ème Régiment d'infanterie, matricule 165, décédé le 21/05/1915 à l'âge de 25 ans à Douamont dans la Meuse (55). Henri LUCE était cultivateur.









MARIN Léon Emile,
Né le 31/03/1883 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe la 4ème compagnie du 28ème Régiment d'infanterie, matricule 469, décédé des suites de blessures de guerre le 06/03/1916 à l'âge de 32 ans à Saint-Pierre-Aigle dans l'Aisne (02). Léon MARIN exerçait la profession de domestique.







PROFICHET Eugène Fortune,
Né le 13/09/1880 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe du 24ème Régiment d'infanterie, matricule 448, décédé le 25/05/1915 à l'âge de 34 ans à Aix-Noulette dans le Pas-de-Calais (62).
Eugène PROFICHET était bûcheron.








PROFICHET Joseph Jules,
Né le 16/10/1895 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe du 110ème Régiment d'infanterie, matricule 1227, décédé le 12/09/1916 à l'âge de 20 ans à Combles dans la Somme (80).
Joseph PROFICHET était charretier de profession.








TESTU Jean Charles Félix,
Né le 25/09/1895 à Saint-Pierre-de-Manneville, Soldat de 2ème classe du 97ème Régiment d'infanterie, matricule 1246, décédé le 19/03/1916 à l'âge de 20 ans à Vaux dans la Meuse (55).
Sans profession.








Guerre 1939-1945:

BRUNEL René,
Résistant havrais, originaire de Saint-Pierre-de-Manneville, et fusillé par les Allemands le 07 Avril 1942 au Mont Valérien. Il fut condamné à mort par l'ennemi pour espionnage, détention de poste émetteur clandestin, détention d'armes, constitution de société gaulliste, évasion de soldats alliés. Son corps sera ramené à Saint-Pierre-de-Manneville pour y être inhumé près des siens le 9 février 1950.

FOLLIOT Georges,
Aucun renseignement à ce jour.

JACQUELIN Maurice Armand,
Né le 04/09/1903 à La Bouille, Soldat du 304ème Régiment d'infanterie, décédé le 17/12/1939 à Rouen (76), des suites de maladie.

Pour accéder aux archives numérisées, cliquez ICI

dimanche 10 novembre 2013

Petits cygnes deviendront grands....


Ils n'ont pas encore leur couleur définitive, et pourraient facilement être confondus avec des oies... Pourtant ce sont bien des cygnes, encore jeunes, qui se promènent tranquillement en Seine, le long des rives de Saint-Pierre-de-Manneville.
 

mercredi 6 novembre 2013

Le menhir de Montigny ou pierre mégalithique de la forêt de Roumare...


 Situé en pleine forêt de Roumare, cet énorme grès quadrangulaire d'une longueur de 2,5 mètres pour 1 mètre de hauteur environ, reste un monument mégalithique trop peu connu des habitants de la Boucle et des environs.
Louis MÜLLER, dans son ouvrage Autour de Rouen, expliquait en 1890 comment s'y rendre: "Lorsque du Gros-Hêtre de Montigny on veut gagner le Chêne-à-Leux, autrement que par la route qui traverse Montigny, on descend le talus en face du Gros-Hêtre, on suit un sentier entre le taillis à gauche et un champ à droite, puis on oblique à droite et on remonte une pente qui, par un bois de pins, mène à destination".
Plus simplement, nous vous suggérons de prendre la route de Canteleu à Saint-Martin de Boscherville, afin d'accèder sur votre droite à l'avenue forestière dite "la ligne du grès" qui mène au menhir.
Contrairement à Louis MÜLLER, le naturaliste Edmond SPALIKOWSKI estimait que ce monolithe n'était pas d'origine Celtes, mais plutôt d'origine robenhausienne, remontant ainsi jusqu'au néolithique.
Ce ne serait qu'ensuite qu'il aurait été utilisé par les druides Celtes pour marquer un lieu de réunions et de sacrifices, ce qui pourrait d'ailleurs expliquer pourquoi jusqu'à la fin du XIXème siècle, les paysans avaient coutume de se signer trois fois en passant devant la pierre...



mardi 5 novembre 2013

Saint-Pierre-de-Manneville: Le naufrage et le renflouement du Saint-Barnabé.


Le 21 Janvier 1903, le steamer français "Saint-Barnabé" fut abordé en Seine par le steamer anglais "Glyn", et sombra devant les berges de Saint-Pierre-de-Manneville, ne laissant plus apparaître à la surface que les parties supérieures de sa cheminée, et de ses deux mats.

Les 23 hommes d'équipage du Saint-Barnabé furent recueillis sains et saufs par le "Glyn", et l'on ne dénombra fort heureusement que deux blessés, légèrement brûlés aux mains par les jets de vapeur.

Le chargement du Saint-Barnabé était essentiellement constitué de plomb et de caisses de bougies, cargaison évaluée par les assurances à 800 000 francs, en sus de la valeur du navire lui-même, estimé à 300 000 francs.
Ce fut donc une perte totale de 1 100 000 francs que les assurances durent compenser à la "Société Navale de l'Ouest", propriétaire du navire.
Le "Glyn" ne fut pour sa part que très légèrement endommagé, et put regagner Rouen avec vingt des naufragés du Saint-Barnabé.

Le Capitaine Boisselier, du Saint-Barnabé, ainsi que son second, Nosé, et le mécanicien du bord, restèrent pour leur part à Saint-Pierre-de-Manneville afin de surveiller l'épave jusqu'à son renflouement, lequel se fit avec quelques difficultés, étant donné le poids important de la cargaison.


Source: Journal "Le Matin" N° 6906 du 22 Janvier 1903.
Si vous souhaitez réutiliser tout ou partie du contenu de ce Blog, merci de nous en aviser à l'adresse mail suivante blog.mannevillais@orange.fr , et de toujours rappeler vos sources:
(
http://mannevillais.blogspot.com/).