Blogroll

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL: VENDREDI 27 MARS 2015 à 20H30............

dimanche 31 octobre 2010

SAHURS dans le "Répertoire Archéologique de Seine-Inférieure" Abbé Cochet 1871

SAHURS.
Ep. romaine.
Vases de terre conservés à Elbeuf.

Moyen âge.
L'église, dédiée à Saint-Sauveur, fut primitivement construite au XIème siècle. Il reste de ce temps un chevet circulaire et une partie de la nef et du chœur, fort reconnaissables à leurs fenêtres romanes. Dans les murs on remarque des arcades qui communiquaient avec des collatéraux disparus. Le XVIème siècle a commencé la nef et n'en a fait que la partie inférieure. Retables en bois du XVIIème siècle. - Le château de Sahurs, démoli en 1781, appartenait aux Brévedent, qui avaient dans le chœur leur caveau sépulcral. - L'ancien manoir de Soquence est devenu une ferme. La chapelle en a disparu.
Chapelle de Notre-Dame-de-la-Paix, au hameau de Marbeuf ou du Marais, délicieuse construction de pierre, attribuée à Louis de Brézé, sénéchal de Normandie et époux de Diane de Poitiers, qui l'aurait élevée vers 1525. Terminée par un chevet à trois pans, elle n'est composée que de deux travées très élégamment voûtées. Les fenêtres ont encore leurs meneaux, mais elles ont perdu leurs verrières. Jolie piscine, lambris du XVIème siècle, dalles formant pavage et recouvrant un caveau sépulcral. En 1635 cette chapelle, alors dédiée à Notre-Dame-de-la-Paix, prit le nom du Vœu à cause d’un Vœu qu’y fit Anne d'Autriche : la reine avait promis de donner à cette chapelle une statue d’argent s’il lui naissait un fils. L’image devait être du poids de l’enfant. Elle eut Louis XIV et en 1638 elle fit porter à la chapelle une image pesant vingt-quatre marcs, sur laquelle était cette inscription commémorative : Beate Marie Salhutiensi de Pace dictae. Cette image y est restée jusqu’à la Révolution. Depuis cette époque la chapelle est devenue un lieu de pèlerinage très fréquenté et de dévotion révéré du voisinage. Une double porte et un joli portique du XVIème siècle donnent accès au manoir détruit dont dépendait cette chapelle.

Ep. incertaine.
Dans le cimetière, cercueils de pierre brisés par le fossoyeur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'éviter les commentaires anonymes... Pensez à signer, ou DEVENEZ MEMBRE de ce Blog:

Si vous souhaitez réutiliser tout ou partie du contenu de ce Blog, merci de nous en aviser à l'adresse mail suivante blog.mannevillais@orange.fr , et de toujours rappeler vos sources:
(
http://mannevillais.blogspot.com/).