Blogroll

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL: VENDREDI 23 Juin 2017 à 18H30............

mardi 27 mars 2012

Pont de l'ascension 2012: nouveau refus de l'inspection académique.

Les années se suivent et se ressemblent.
Voici ce que nous écrivions l'année passée:
"Il semblerait que l'inspecteur d'académie ait refusé d'accorder le report des cours du Vendredi 3 Juin 2011 au Mercredi 1 Juin 2011, privant ainsi les enfants, et leurs parents de la possibilité de faire "légalement" le pont de l'Ascension.
Quelles que soient les motivations de l'inspection, ce refus me semble extrêmement mal venu, et m'apparaît comme un manque évident de considération de l'inspection à l'égard des familles qui pour la deuxième année consécutive voient les jours fériés tomber sur les week-end, et attendaient donc avec une certaine impatience ce pont de l'Ascension.
Un tel refus de l'inspection ne saurait évidemment qu'attiser le mécontentement des parents face aux décisions souvent unilatérales de l'inspection (Cf les fermetures de classes envisagées dans l'académie), mais aussi provoquer l'explosion du taux d'absentéisme Vendredi 03 Juin 2011.
Combien de parents vont hésiter à poser un RTT, ou une journée de congé supplémentaire Mercredi 01 Juin 2011, et ainsi s'offrir un pont de l'ascension non plus de quatre, mais de cinq jours consécutifs?
Si les cours du Vendredi avaient été reportés au Mercredi, sans doute les plus scrupuleux auraient attendu le Jeudi pour partir, mais là, que vaudront leurs scrupules face à la perspective d'un pont de cinq jours pour une seule journée d'école manquée???
Aussi j'en appelle au "bon sens" de Mr l'Inspecteur d'Académie qui devrait aisément comprendre qu'il n'a rien à gagner avec un tel refus, si ce n'est le mécontentement de nombreux parents salariés, qui attendaient ce week-end prolongé avec impatience, et l'avaient déjà planifié....
Je profite néanmoins de ce post pour rappeler que l'école est obligatoire, et qu'au delà de quatre demi-journées d'absences injustifiées par mois, les familles s'exposent à un signalement et à des sanctions."

Une nouvelle fois, l'inspecteur a refusé d'accorder le report des cours.
Pourtant, dans l'Eure, l'inspection académique a depuis longtemps déjà officialisé le "pont de l'Ascension", avec report des cours du Vendredi au Mercredi: 

Nous ne pouvons donc une fois de plus que saluer la conscience professionnelle exemplaire de l'inspection académique de Seine-Maritime qui fait tout son possible pour ne pas désorganiser le fonctionnement de nos écoles, et ainsi réserver à nos enfants le meilleur accueil possible dans les quelques classes qui n'ont pas encore été fermées !!! Il est important de préserver les repères des élèves...

Nous rappellerons tout de même ici la liste des motifs "légitimes" d'absence, tels que définis et reconnus par l'éducation nationale (libre à chacun de les interpréter):
- la maladie de l'enfant (ou d'un de ses proches s'il est potentiellement contagieux),
- une réunion solennelle de famille,
- un empêchement causé par une difficulté accidentelle dans les transports,
- l'absence temporaire des parents lorsque l'enfant les suit.

Je rappelle que ce blog est "non officiel", et que les considérations exposées ci-dessus n'engagent que moi.
Néanmoins, si vous le souhaitez, vous pouvez vous exprimer en laissant un commentaire (de préférence signé), et en répondant au sondage mis en place sur ce blog.

jeudi 22 mars 2012

Pôle métropolitain CREA Seine-Eure: c'est parti pour une collaboration renforcée...

Le premier conseil du Pôle métropolitain CREA Seine-Eure s’est réuni le 19 mars. La coopération entre la CREA et la CASE (l’agglomération de Louviers/Val-de-Reuil) est lancée !!!

C’est le 3e pôle métropolitain à voir le jour après Strasbourg-Mulhouse et le « Sillon lorrain » (Thionville, Metz, Nancy, Epinal).

Cette structure légère – il s’agit d’un syndicat mixte, sans échelon administratif supplémentaire, ni nouvelle fiscalité – permet aux deux communautés de coopérer efficacement, au profit de leurs habitants, dans des domaines clairement définis : le développement économique, le tourisme et les études sur les transports en commun.

 
L’objectif est de renforcer l’attractivité du territoire et de promouvoir un modèle de développement durable autour de l’axe Seine. Les deux collectivités ont un lien « naturel » : la Seine, et des préoccupations communes autour des thématiques liées aux déplacements domicile-travail des habitants, aux grandes infrastructures et à l’attractivité territoriale.

Concernant le développement économique, il s’agit de mettre en place des actions de promotion et de prospection des filières (notamment biotechnologies, santé, cosmétique et logistique). Cela peut se traduire par des échanges de bonnes pratiques, une démarche commune de promotion, de prospection, de communication ou d’animation des filières en mutualisant les moyens.

En matière de tourisme, des produits, des services ou équipements touristiques valorisant notamment l’axe Seine pourront être mis en place.
- Sur le volet fluvial, la réflexion porte sur une offre commune liée à la plaisance avec la mise en valeur des équipements existants et la conception d’équipements complémentaires.
- D’autres réflexions communes sont envisagées (promenades fluviales, projets de vélo-route, valorisation des bases de loisirs et de plein air, tourisme d’affaires…).

Concernant les transports en commun, de nombreux flux domicile-travail et estudiantins existent entre les deux territoires d’où un intérêt fort à coordonner les actions des deux établissements. Le Pôle métropolitain envisage des études en ce sens.

Le conseil du Pôle métropolitain est composé de 32 membres répartis à parité entre les deux communautés d’agglomération, et de 32 suppléants. Il se réunit une fois par trimestre.
Ses membres ne perçoivent pas d’indemnités pour leurs activités au sein du Pôle. 

Carte d’identité du Pôle métropolitain:

Secteur économique
- Près de 21 000 entreprises
- 66 Zones d'Activité, 10 centres d'affaires, 7 pépinières et 1 hôtel d'entreprises
- Les grands secteurs : pharmaceutique / cosmétique, automobile, portuaire, logistique, énergie(s), aéronautique/aérospatiale, agro-alimentaire, papier, banques et assurances…
- Quelques grands groupes implantés sur le territoire : Matmut, Renault, GSK, Sanofi-Pasteur, Johnson & Johnson, Aptar pharma, Lubrizol, Ferrero, Thalès, Technip/Flexifrance, Schneider Electric, Hermès Parfums……
- Près de 50 000 étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs sur le territoire
 
Secteur touristique
- 2 Offices du Tourisme à Rouen (près de 500 000 personnes/an) et Louviers (10 000 personnes/an)
- De très nombreux sites et équipements culturels majeurs : musée des Beaux-Arts de Rouen, musée municipal de Louviers, abbaye de Jumièges, h2o, le 106, la Fabrique des savoirs…
 
Secteur des transports
- Près de 50 millions de personnes par an transportées dans la CREA
- Plus d’un million de voyages par an sur l’ensemble du réseau Transbord (CASE)
- Transport à la demande :
- (CASE) Flexibus, Flexiplus et Villabus : 20.000 personnes
- (CREA) : Filo’r : plus de 4000 inscrits, près de 600 utilisateurs journaliers

Voici la liste des membres du bureau et du conseil qui ont été élus en séance :
Président : Laurent FABIUS
Vice-Président : Franck MARTIN

Bureau:
Elus de la CREA : Valérie FOURNEYRON, Pascal HOUBRON, Noël LEVILLAIN, Didier MARIE, Frédéric SANCHEZ
Elus de la CASE : Jean-Pierre AUGER, Bruno CANIVET, Bernard LEROY, Patrice YUNG

Conseil:
Elus de la CREA : Jean Marie ALINE, Guillaume BACHELAY, Pierre BOURGUIGNON, Patrice DESANGLOIS, Yves Jean-HUSSON, Jean-Marie MASSON, Cyrille MOREAU, Patrick SIMON, Nelly TOCQUEVILLE, Hubert WULFRANC,
Elus de la CASE : Pierre AUBINAIS, Jean CARRE, Angélique CHASSY, Carole HERVAGAULT, Richard JACQUET, Hervé LETELLIER, Jean-Marc MOGLIA, Guillemette NOS Robert OZEEL, Jacqueline PONS, Jean QUERE.

Source: http://www.la-crea.fr/

lundi 19 mars 2012

Inscriptions Ecole Louis Pergaud:

Les inscriptions pour la rentrée scolaire 2012-2013 se dérouleront du 2 au 20 avril 2012 sur rendez-vous au 02 35 34 62 20.

Merci de vous munir:
- du certificat d'inscription remis par le Maire de la commune.
- du livret de famille.
- du carnet de santé de l'enfant.
- d'un certificat médical attestant l'aptitude de l'enfant à la vie en collectivité (pour une inscription en première année de maternelle).
- d'un certificat de radiation pour un enfant déjà scolarisé. (remis par l'école d'origine le dernier jour)
- en cas de séparation des parents, une ordonnance du juge précisant les modalités de garde de l'enfant.

http://louis-pergaud.autoweb.ac-rouen.fr/

mercredi 14 mars 2012

Quand le "Val-des-Leux" faisait partie de Saint-Pierre-de-Manneville...

Dans son ouvrage intitulé "Recherches historiques sur Rouen: Fortifications-  Porte Martinville" publié  en 1844, Ch. Richard nous apporte une preuve supplémentaire que jusqu'au moins la moitié du 18ème siècle, le Val-des-Leux faisait bien partie de Saint-Pierre-de-Manneville, et donc avec ces terres, une partie des grottes aujourd'hui appelées "Grottes de Caumont":

" On sait que les carrières du Val-des-Leux ne sont autres que celles de Caumont. Nous trouvons, dans les Annonces, affiches et avis divers de la Haute et Basse-Normandie, du 7 janvier 1763, l'annonce suivante: 
«A VENDRE. La terre du Val-des-Leux, sise à Saint-Pierre-de-Manneville, à trois lieues de Rouen et à une de la Bouille. Cette terre est un fief noble, relevant de la baronnie de Mauny, et en coutume générale. Elle consiste en un château, de très belles cours, jardin, promenades au bord de la rivière de Seine, dont elle a tous les agréments , sans en recevoir les incommodités; et de très belles masures, prairies , terres labourables, bois-taillis, oseraies, carrières, et un passage qui en porte le nom.»"

Il semble donc que le Val-des-Leux ne dépendait pas de Saint-Pierre-de-Manneville uniquement pour le spirituel, mais que les liens étaient bien plus étroits: église commune, cimetière commun, administration commune, le tout autour d'un élément essentiel: le passage d'eau de la chaussée de Caumont.

Ces Mannevillais récipiendaires de la Légion d'Honneur...

Laurant Honoré AUGER, né à Saint-Pierre-de-Manneville le 07 Octobre 1824, devenu armateur au havre, nommé "Chevalier de la légion d'honneur" par décret du 08 Octobre 1903, sur rapport du ministre de la marine,en récompense des longs et honorables services rendus à la marine marchande. Il a notament exploité des lignes de voiliers sur Réunoin, Centre Amerique, et antilles Françaises, et a contribué à l'extension de l'importation de bois tinctoriaux. La nation lui fut également reconnaissante d'avoir toujours fait construire ses voiliers en France. Il fut également juge au tribunal commercial maritime.
Décédé le 19 Janvier 1912.
Pour accéder au dossier complet: cliquez ici.

Noël Onésime LEROUX, né à Saint-Pierre-de-Manneville le 20 Février 1820, imprimeur, puis sous-brigadier des douanes, nommé "Chevalier de la légion d'honneur" par décret du 27 Août 1872, sur rapport du ministre de la guerre. Décédé  le 21 Février 1891.
Pour accéder au dossier complet: cliquez ici.





Pierre Louis CARON, né à Saint-Pierre-de-Manneville le 18 Décembre 1809, Lieutenant au 12ème Régiment de Dragons, nommé "Chevalier de la Légion d'honneur" par décret du 18 Avril 1852.
Décédé le 27 Octobre 1881.
Pour accéder au dossier complet: cliquez ici.








LAUXERROIS (cyr-toussaint), né le 31 octobre 1773 à Fontaine-Mâcon (Aube), entra le 23 février 1790 au 20e régiment de cavalerie, devenu 20e de chasseurs, et fit avec son corps, soit comme simple chasseur, soit comme brigadier, les campagnes de l'an II à l'an IX. Congédié le 18 brumaire an XI, il reçut la croix de la Légion-d'Honneur le 26 frimaire an XII, fut classé dans l'arrondissement électoral de Rouen, et se retira à Saint-Pierre-de-Manneville (Seine-Inférieure).
Si vous souhaitez réutiliser tout ou partie du contenu de ce Blog, merci de nous en aviser à l'adresse mail suivante blog.mannevillais@orange.fr , et de toujours rappeler vos sources:
(
http://mannevillais.blogspot.com/).