Blogroll

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL: VENDREDI 24 MARS 2017 à 20H30............

mardi 5 novembre 2013

Saint-Pierre-de-Manneville: Le naufrage et le renflouement du Saint-Barnabé.


Le 21 Janvier 1903, le steamer français "Saint-Barnabé" fut abordé en Seine par le steamer anglais "Glyn", et sombra devant les berges de Saint-Pierre-de-Manneville, ne laissant plus apparaître à la surface que les parties supérieures de sa cheminée, et de ses deux mats.

Les 23 hommes d'équipage du Saint-Barnabé furent recueillis sains et saufs par le "Glyn", et l'on ne dénombra fort heureusement que deux blessés, légèrement brûlés aux mains par les jets de vapeur.

Le chargement du Saint-Barnabé était essentiellement constitué de plomb et de caisses de bougies, cargaison évaluée par les assurances à 800 000 francs, en sus de la valeur du navire lui-même, estimé à 300 000 francs.
Ce fut donc une perte totale de 1 100 000 francs que les assurances durent compenser à la "Société Navale de l'Ouest", propriétaire du navire.
Le "Glyn" ne fut pour sa part que très légèrement endommagé, et put regagner Rouen avec vingt des naufragés du Saint-Barnabé.

Le Capitaine Boisselier, du Saint-Barnabé, ainsi que son second, Nosé, et le mécanicien du bord, restèrent pour leur part à Saint-Pierre-de-Manneville afin de surveiller l'épave jusqu'à son renflouement, lequel se fit avec quelques difficultés, étant donné le poids important de la cargaison.


Source: Journal "Le Matin" N° 6906 du 22 Janvier 1903.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'éviter les commentaires anonymes... Pensez à signer, ou DEVENEZ MEMBRE de ce Blog:

Si vous souhaitez réutiliser tout ou partie du contenu de ce Blog, merci de nous en aviser à l'adresse mail suivante blog.mannevillais@orange.fr , et de toujours rappeler vos sources:
(
http://mannevillais.blogspot.com/).